Rechercher

Emotions = signaux

Parce la nourriture ne permet pas seulement de couvrir des besoins physiologiques, mais aussi émotionnels . Il s'agit de comprendre pourquoi et de décider d'agir en conscience, ne pas subir. Quelque soit la décision et surtout le faire sans culpabilité. La culpabilité empêche le plaisir qui est le régulateur de la fin de l'envie de manger ... Sinon le cercle vicieux s'installe. C'est ok de vouloir craquer, c est normal et il peut y avoir un tas de raisons (stress, ennui, peur mais aussi déficit calorique ).

Pour mes patients j'utilise beaucoup le ROACA en cas de crise :

R de ralentir : prendre quelques inspirations

O de observer : que se passe-t-il autour de moi ?

A d'accueillir : toutes les émotions bonnes ou mauvaises ont quelque chose à vous raconter. Savoir les écouter;

C de comprendre : Que s'est-il passé dans ma journée qui justifie ces émotions. Mon dernier repas était -il suffisant ? Quelque chose/quelqu'un m'a contrarié ?...

A d'agir : quoi que je décide de faire je le fais en conscience , parce que je l 'ai décidé . Je ne suis pas spectateur , je ne subis pas, je choisis, j'assume pleinement et je savoure (ou pas).



8 vues0 commentaire